Les mots des parrains

  Le mot de Philippe Augé, parrain du Salon de l’Écologie 2017 :

 

Pour sa 9ème édition, l’Université de Montpellier est fière d’accueillir en ses murs le Salon de l’écologie, un rendez-vous désormais incontournable. Cette année, avec un consortium de 18 partenaires, l’Université de Montpellier a obtenu la labellisation I-SITE pour le projet Muse (Montpellier UniverSité d’Excellence). Un succès majeur et un pas de plus vers la réalisation de notre ambition : faire émerger une université thématique de recherche internationalement reconnue pour ses domaines d’excellence, la santé, l’environnement et l’agriculture. Au cœur de cette édition du Salon de l’Écologie, le thème « La biodiversité et la santé » permettra de mettre en lumière les complémentarités qui existent entre les sciences de l’environnement et la santé humaine à l’UM, mises au service d’un objectif : comprendre et bénéficier des bienfaits de la biodiversité tout en la préservant.

Par conséquent, il était naturel que j’accepte, au nom de l’UM, de parrainer une nouvelle fois le Salon de l’écologie pour sa 9ème édition.

 

Je tiens à féliciter le travail remarquable réalisé chaque année par les étudiants du Master IEGB, eux qui organisent dans son intégralité ce salon. Ils sont le symbole d’une jeunesse ambitieuse et innovante, prête à inventer le monde de demain.

Un grand merci également aux partenaires du Salon pour leur soutien précieux. Ils contribuent grandement à la qualité et à la pérennité de cet événement.

Je vous souhaite, à toutes et à tous, un excellent salon.

 

Pr. Philippe Augé, Président de l’Université de Montpellier

 

  Le mot de Christophe Aubel, parrain du Salon de l’Écologie 2017 :

 

C’est avec un grand plaisir que l’Agence Française pour la Biodiversité s’associe au Salon de l’Ecologie de Montpellier. Si cette collaboration apparaît naturelle, je voudrais insister sur quelques raisons majeures à ce partenariat.

 

La première est d’ordre institutionnel : l’Agence Française pour la biodiversité a dans ses missions l’accompagnement de la structuration des métiers de la biodiversité et leur promotion. Dans la droite ligne du rapport du CESE de septembre 2016, il s’agit bien dans le cadre de la transition écologique en marche de faire mieux connaître les métiers concernés et d’accompagner leur émergence. Le salon de l’Ecologie s’inscrit pleinement dans cet objectif.

La deuxième est d’ordre organisationnel : l’Agence Française pour la biodiversité veut inscrire son action dans une logique de partenariat avec l’ambition d’être une Agence « coeur de réseau », accompagnant, fédérant et mettant en réseau les acteurs de la préservation de la biodiversité qu’ils soient publics ou privés. Le mixage des cultures et des publics attendu lors du Salon répond parfaitement à cet objectif.

La troisième est d’ordre géographique : un des pôles centraux de l’Agence Française pour la Biodiversité (avec Vincennes et Brest) est situé à Montpellier où l’on trouve l’une des communautés scientifiques majeures mobilisée sur la biodiversité (cf. le dernier classement de Shanghai). Cette proximité géographique doit permettre de tisser des liens forts et durables entre l’AFB et les acteurs de la biodiversité montpelliérains, la salon de l’Ecologie en est une illustration.

 

Je m’associe à Philippe Augé pour remercier et féliciter les étudiants du master IEBG qui, par leur mobilisation et leur professionnalisme, font de cette manifestation un moment incontournable pour notre communauté de travail.

 

Christophe Aubel, Directeur Général de l’Agence Française pour la Biodiversité