Le mot de l’ASPAS

Madline Rubin, Directrice de l’ASPAS (Association pour la protection des Animaux Sauvages)

Je remercie sincèrement le Salon de l’Écologie, les organisateurs et ses partenaires d’organiser ce salon incontournable et de permettre à l’ASPAS d’ouvrir cette 11ème édition placée sous le thème « Reconstruire la Nature Sauvage en Europe ? »

Alors que la planète subit ce que les scientifiques nomment la 6ème extinction de masse et qu’un million d’espèces animales et végétales sont menacées à cause de l’activité humaine, que fait-on ? Bien peu. Moins de 1 % du territoire national bénéficie d’une protection « en faveur » de la nature et même dans ces espaces protégés, la chasse et l’exploitation forestière sont le plus souvent autorisées. Destructions des habitats, prélèvements inconsidérés, absence de grands prédateurs, dérangement et appauvrissent amputent des pans entiers de notre diversité biologique. L’ASPAS a pris les choses en main et a réagi en créant des Réserves de Vie Sauvage® (RVS), des territoires naturels laissés en libre évolution afin de préserver, dans la durée, des zones libres dans l’intérêt de la vie sauvage. Alors oui ! Laissons de la place au sauvage ! Favorisons le retour du sauvage comme solution face à la crise écologique actuelle. C’est avec plaisir que nous partagerons notre expérience et apporterons notre contribution à ces journées pour parler rewilding ou ré-ensauvagement…