feuillestest En 2017 :

Trois photographes professionnels seront exposés dans l’enceinte de l’Université.

 

Philippe Martin

Exposition « Hyperfocus »

Où ? Au niveau de la coursive (en face du bâtiment 5).
Quand ? Du 10 octobre au 10 novembre.

© Philippe Martin

Cette série a été réalisée grâce à la technique de l’hyperfocus: cette technique consiste à prendre une grande quantité de photos en décalant légèrement l’appareil entre chaque prise. Cela permet d’obtenir un sujet dont toutes les parties sont nette, et un rendu saisissant que l’on n’a pas l’habitude de voir!

 

Jonathan Lhoir

Exposition « Fauna Garriga »

Où? Au bâtiment 7 de la Faculté des Sciences.
Quand? Jeudi 9 et vendredi 10 novembre.

© Jonathan Lhoir

Diplômé en sylviculture et environnement, Jonathan découvre en 2005 le monde de la photographie animalière et de nature. Autodidacte devenu photographe professionnel, il continue de développer cette passion dévorante pour l’image et parcourt les environs afin d’immortaliser la faune et la flore par le biais de la photographie. Conférencier, membre de jury, exposant, auteur de divers ouvrages, ses photographies sont primées et publiées à travers l’Europe.

Bien que non exhaustif, l’exposition « Fauna garriga », de l’occitan signifiant « Faune de la garrigue », a pour vocation la mise en lumière des espèces emblématiques de ce biotope et de vous les faire découvrir sous un angle artistique. En effet, au premier abord et par ses particularités, la garrigue paraît hostile. Ce biotope l’est d’autant plus pour le photographe cherchant à capter la vie… Chaleur, aridité et luminosité écrasante alourdissent le décor composé de petits arbres tortueux, de rocailles et de végétations basses qui peinent à s’adapter aux conditions climatiques particulières. Son œil d’entomologiste aidant, Jonathan y a pourtant déniché assez rapidement des espèces mimétiques ou extravagantes, ternes ou colorées, lisses ou texturées. Une sauvage diversité insoupçonnée à deux pas de sa maison où insectes, amphibiens, reptiles et autres collemboles évoluent paisiblement à l’abri des regards.

Adepte des faibles profondeurs de champs qui créent une vision originale, Jonathan aime jouer de ce panel subtil qui met en valeur l’animal au cœur de son environnement.

Son site internet: http://www.jonathanlhoir.com

 

Dominique Migliani

Exposition « Lumière du Sud »

Où? Au bâtiment 7 de la Faculté des Sciences.
Quand? Jeudi 9 et vendredi 10 novembre.

© Dominique Migliani

Dominique Migliani, infirmier de bloc opératoire de métier, a depuis plus de quinze années la passion pour la photographie animalière.

Pour sa deuxième participation au salon de l’écologie, il présentera un travail réalisé sur une période de trois ans dans la belle nature de l’Hérault, au contact de la faune sauvage. La quête des belles lumières aux aurores est une constante dans la conception de ses images, mêlant technicité et précision et la recherche d’espèces peu communes tel l’œdicnème criard, petit limicole aux mœurs nocturnes, ou encore le discret crabier chevelu.

Dominique Migliani est photographe, mais la photographie n’est qu’un prétexte aujourd’hui, car au fil des années et des rencontres, il est devenu surtout un conteur d’histoires, un témoin de la vie sauvage, mêlant quelques connaissances naturalistes et des anecdotes de terrain emprunts de poésie et de bonne humeur.

Pratiquer assidument la photographie animalière amène Dominique Migliani à être un passeur d’idées, à véhiculer une éthique réfléchie sans cesse en évolution, respectueuse d’un environnement de plus en plus mis à mal. Depuis quelques années, il va à la rencontre des photographes dans les clubs photos et centres nature, lors de stages d’initiation et surtout lors de festivals, afin de partager ses expériences de terrain.

Son site internet: http://www.naturedusud.com