La démarche Écoresponsable du Salon

UN SALON ÉCORESPONSABLE

Organiser le Salon de l’Écologie, c’est avant tout penser à l’environnement. En effet, s’il veut rester cohérent avec les valeurs qu’il défend, le Salon se doit d’avoir un impact le plus minime possible sur l’environnement. Pour cela, l’équipe du SdE s’est engagée dans une démarche éco-responsable visant à minimiser les coûts environnementaux de l’événement, de sa préparation à sa réalisation.

  • Assurer la crédibilité de notre formation, du Salon et de la filière Écologie en faisant de l’événement la vitrine du progrès et des innovations en matière de respect et de préservation de notre Planète,
  • Donner une vraie valeur éthique au Salon de l’Écologie,
  • Faire de l’éco-responsabilité une valeur commune à tous.

Dans le respect de cette éthique, l’ensemble de nos actions doivent être conformes à une charte d’éco-responsabilité pré-établie et aux exigences du label Ecofest. (consulter la charte en cliquant ICI).

  1. Limiter l’utilisation de papier et d’encre – Favoriser le numérique ou sinon le recto-verso, papier de brouillon ou recyclé et à faible grain, encres végétales, polices économiques en encre (Century Gothic, Ecofont), pagination économe en papier,
  2. Limiter la consommation d’énergie et optimiser l’envoi de mails – Travailler à la lumière du jour (même si souvent incompatible avec les longues nuits de préparation du Salon !) – activer les économiseurs d’énergie des ordinateurs – optimiser les mails (1 mail = 20g de carbone !),
  3. Privilégier les producteurs locaux/biologiques ou labellisés pour les repas,
  4. Réduire et Trier tous les déchets – Limiter le gaspillage, recycler et composter, redistribuer le non consommé,
  5. Privilégier et promouvoir les transports doux,
  6. Utiliser une communication respectueuse – Limiter les prospectus – réaliser une communication ciblée plutôt que de masse – utiliser une signalétique réutilisable, des goodies limités et en matériaux recyclés et réutilisables,
  7. Favoriser les partenaires et structures ayant une démarche durable et éco-responsable,
  8. Compenser l’impact environnemental du SdE – Réduire l’empreinte carbone par la mise en place de mesures compensatoires – utiliser des moteurs de recherches « verts » : Lilo, Ecosia,
  9. Promouvoir la démarche éco-responsable et sensibiliser le public.

Le label Ecofest est le label des événements éco-responsables. Il se base sur le diagnostic de critères tels que l’alimentation, la communication, le transport, l’hébergement, la gestion des déchets ou encore la sensibilisation et est obtenu à la suite d’une démarche d’accompagnement et de conseils pour la réduction de l’impact environnemental négatif de l’événement.

Le label est obtenu suite à trois audits : deux premiers audits de discussion et recommandations ont lieu pendant la phase d’organisation et un troisième et dernier audit d’évaluation se déroule pendant l’événement et est déterminant pour la certification.

Tout projet utilisant des ressources impacte la Planète. Cependant ce coût environnemental peut être calculé et « réparé » ou atténué par des actions dites de compensation écologique. Impact et compensation peuvent être estimés directement en carbone émis (c’est le bilan carbone) ou indirectement en valeur économique. Notre objectif, faire du Salon de l’Écologie un événement à l’empreinte environnementale positive :

  • en compensant à 100% l’impact environnemental équivalent carbone,
  • en ajoutant des actions de compensation non quantifiables énergétiquement.
 
A. Le bilan carbone
Qu’est-ce ?

Le bilan carbone c’est la comptabilisation de l’émission de gaz à effets (en simplifié de CO2) d’une action ou d’un objet. En d’autres termes, c’est l’outils de mesure de la contribution de cet(te) action ou objet au dérèglement climatique.

Comment le calculer ?

Le bilan carbone se calcule en prenant en compte la totalité des dépenses énergétiques causées par le projet*: alimentation, énergie, déchets, transports, communication.

* consultez notre bilan carbone

 

B. La compensation écologique
Qu’est-ce ?

La compensation écologique regroupe l’ensemble des mesures employées pour réparer ou atténuer une atteinte à l’environnement. Elle s’intègre dans une séquence applicable à tout projet : la séquence ERC (Éviter – Réduire – Compenser) : 1° On évite l’impact, 2° S’il est inévitable, on le réduit au maximum, 3° On compense les dégâts causés.

Ces « dégâts » peuvent être directes (destruction d’un milieu, d’un habitat pour une espèce) ou indirectes (utilisation de ressources). Dans le second cas, le bilan carbone est utilisé pour évaluer le montant de la compensation. Ce montant peut être estimé en « équivalent carbone » ou transposé en valeur économique.

La compensation du Salon de l’Écologie
  • Compenser à 100% le Salon de l’Écologie en équivalent carbone : Pour cela, nous nous investissons dans des projets concrets de restauration environnementale dans les régions du monde les plus sensibles. Nous développons donc des partenariats sur des projets de replantation d’arbres dans les pays …..** (renvoyer à l’affiche explicative du projet et à la boîte à dons). Une partie du budget du Salon et l’ensemble des dons perçus sont dédiés au financement de ces projets (à l’achat des arbres notamment),
  • Rendre l’impact environnemental du Salon positif : Sensibilisation du public avant, pendant et après le Salon de l’Écologie – 1° Sensibilisation dans les écoles et les collèges, 2° Sensibilisation du public de tous les âges : stands et points d’information pendant le Salon.